{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

La Prestation de compensation du handicap (PCH)

Créé le 19/03/2018 Mis à jour le 24/04/2018

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une aide personnalisée destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Pour les personnes sourdes ou malentendantes, elle permet par exemple de financer des interventions d'interprète en langue des signes ou encore un système FM (micro HF)

 Globalement, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) a pour objet d'aider à financer :

  • des aides humaines
  • des aides techniques
  • des aménagements du logement de la personne en situation de handicap
  • des aménagements du véhicule de la personne en situation de handicap
  • des besoins spécifiques ou exceptionnels
  • des aides animalières
Article en langue des signes française

Demander la PCH

Pour demander le versement d'une Prestation de Compensation du Handicap (PCH), il faut en faire la demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Là, une équipe pluridisciplinaire étudie la demande et évalue le besoin. C'est ensuite la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui valide ou non cette demande. Enfin, si la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est accordée, le paiement est effectué par le Conseil Général.

Pour déposer une demande de Prestation de Compensation du Handicap (PCH), il faut remplir un formulaire et joindre tous les documents qui permettront à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) d'analyser votre situation (notamment un devis).

Critères d'attribution

Pour une première demande de PCH, vous devez avoir moins de 60 ans sauf si vous vous trouvez dans l'un des cas suivants :

  • vous remplissiez les conditions nécessaires pour la percevoir avant 60 ans. Dans cette hypothèse, vous pouvez demander la PCH avant vos 75 ans.
  • vous avez plus de 60 ans et vous exercez toujours une activité professionnelle.

Si vous perceviez la PCH avant 60 ans, vous pouvez continuer à la percevoir si vous remplissez les conditions d'attribution et tant que vous n'optez pas pour l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa).

Un enfant ou un adolescent en situation de handicap peut bénéficier de la PCH si il est âgé de moins de 20 ans et s’il répond aux critères d'attribution de l'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH) et de son complément, dans le cadre du droit d'option entre le complément d'AEEH et la PCH.

Le "forfait surdité"

Dans le cadre de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), il existe un "forfait surdité" qui s'adresse aux personnes atteintes d'une surdité sévère, profonde ou totale et qui ont recours à un dispositif de communication adapté nécessitant une aide humaine. Elles bénéficient, au titre de leurs besoins de communication, d'un forfait d'aides humaines de 30 heures par mois, sur la base du tarif "emploi direct" (13,61€/heure), soit 389,10€ par mois (au 01/01/2018).

Pour bénéficier de ce "forfait surdité", il faut remplir les conditions d'accès à la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : avoir une perte auditive moyenne supérieure à 70 dB, et dépendre d'un système de communication adapté nécessitant une aide humaine. Elle peut ainsi être utilisée pour dédommager un membre de sa famille qui accompagne la personne dans ses démarches, salarier une personne qualifiée par le biais de chèques emploi service, ou encore faire appel à un prestataire de service (interprètes en LSF, codeurs LPC, transcripteurs).

Les cumuls possibles

Enfants et adolescents

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être cumulée avec l'Allocation d'Education de l'Enfant Handicapé (AEEH) de base mais pas avec un complément. Les parents ont un droit d'option entre AEEH de base + complément ou AEEH de base + PCH.

Adultes

La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) peut être cumulée avec l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) et l’un de ses compléments (la majoration pour la vie autonome ou le complément de ressources).

Seniors

Toute personne qui a obtenu le bénéfice de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) avant 60 ans et qui remplit les conditions d'ouverture de droit à l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA) peut choisir, lorsqu'elle atteint cet âge, entre bénéficier de la PCH ou de l'APA.