{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Accès à la musique

Créé le 16/07/2019 Mis à jour le 22/06/2020

Profiter pleinement de la musique en étant sourd ou malentendant, c'est possible.

Selon leur degré de surdité, les personnes sourdes ou malentendantes sont capables d’entendre certains sons et de percevoir certaines fréquences (aiguës, graves).
Des moyens techniques ou humains peuvent être mis en œuvre pour faciliter l’accès à la musique.

Surdi Info Service fait le point sur les dispositifs existants.

Article en langue des signes française

Pour les personnes appareillées

Pour les personnes appareillées, la boucle magnétique est une technologie qui permet un meilleur confort d’écoute.
Cette technologie peut être installée dans les lieux publics ou privés, comme les salles de concerts. Le principe de cette boucle est que le son est directement transmis à l’appareil auditif, les interférences des bruits avoisinants sont alors réduits.

Attention, pour en bénéficier, votre appareil doit être équipé d’une position T.

Les salles équipées d’une boucle magnétique sont identifiables par le logo « oreille barrée + T ».
Le "T" indique la possibilité d'activer sa "position T", et donc de bénéficier de la boucle magnétique.

                                                  
 

Les audioprothésistes peuvent paramétrer un programme « Musique » sur certains appareils auditifs afin d’améliorer la qualité d’écoute de la personne appareillée.
Vous êtes appareillé(e) et vous êtes intéressé(e) par le programme « Musique » ? Tournez-vous vers votre audioprothésiste, il pourra vous renseigner au mieux selon votre niveau de perte auditive et votre appareil.

Percevoir la musique par les vibrations

Il est possible pour les personnes sourdes ou malentendantes de ressentir la musique par le biais de vibrations.
Les vibrations sont transmises via des installations reliées à la régie son et à la régie lumière : colonnes vibrantes, plancher vibrant… et sont ressenties par contact de la personne avec l’installation. Dans le cas des planchers vibrants, les vibrations seront ressenties par les pieds, dans le cas des colonnes vibrantes par les mains…

Ces différents dispositifs transmettent en simultané la musique et le rythme joués.

Les planchers vibrants peuvent donc également permettre une accessibilité à la danse. Les danseuses ou danseurs peuvent ainsi s’appuyer sur les pulsations rythmiques transmises par le plancher pour leur chorégraphie.

Une nouvelle technologie est développée depuis quelques années, le sac à dos vibrant. A l’origine conçu pour les joueurs de jeu vidéo, il permet de transmettre les basses fréquences. La personne portant le sac peut ainsi apprécier la musique de la même manière qu’avec le plancher ou les colonnes vibrantes en étant libre de ses déplacements.
Cet outil est également silencieux et ne produit pas de bruit extérieur qui pourrait gêner la personne qui l'utilise ou son entourage.

Pour les personnes utilisant la Langue des signes française : le chantsigne

Outre les moyens technologiques/techniques, il existe des professionnels de l’accessibilité musicale en Langue des Signes Française : les chansigneurs.
Le « chansigne » est une interprétation en langue des signes des paroles d’une chanson orale. Les chansigneurs(euses), sourds ou entendants, transmettent également le rythme de la chanson à travers différents mouvements corporels. Une amplification travaillée des signes permet une interprétation poétique et rend ainsi la musique accessible.

Le chansigne est progressivement adoptée par les artistes, chansigneurs et chansigneuses performant sur scène à leurs côtés. 

L'émission L'oeil et le main a réalisé un reportage intitulé "Le sens du rap" sur le chansigne.

L'accessibilité des concerts et des festivals en pratique

Des associations mettent un point d’honneur à rendre accessible des évènements musicaux aux personnes sourdes et malentendantes : concerts, festivals... comme l’association Access’Festival (Auvergne Rhône-Alpes) ou l’association nantaise Pick Up Production qui rend notamment accessible le festival Hip Opsession.

Certains festivals, comme le festival Jazz à Vienne, proposent un accueil spécifique aux personnes en situation de handicap notamment pour les personnes sourdes et malentendantes : point d'accueil et d'information en LSF, prêt de gilets vibrants...
N'hésitez pas à contacter le festival qui vous intéresse pour savoir si un "handi-accueil" est prévu.

 

L’audition est un capital à préserver. Il est important de se protéger lors d'une exposition au bruit prolongée comme les concerts. Surdi Info Service a fait le point dans son article "Se protéger du bruit".

Vous avez écouté de la musique de manière forte et prolongée et vous ressentez un de ces symptômes : sifflements, bourdonnements, baisse brutale de l’audition… ?
Ces cas nécessitent une consultation en urgence car ils peuvent entrainer une perte de l'audition définitive. Plus d’informations sur la baisse brutale de l’audition.

En savoir plus ?

Musique et surdité, livret réalisé par l'association APEDAF

Sourds et malentendants comme publics de la musique. Le statut ambigu des technologies numériques dans une démarche d’accessibilité de Mélanie Hénault-Tessier, Thibault Christophe et Nathalie Negrel, tic&société [En ligne], Vol. 12, N° 2 

Surdité et musique, vidéo témoignage réalisée par l'ALPC

Musique et surdité, n°60 de Connaissances Surdités de l’ACFOS