{$temp.oBarreOutils.print}
Envoyer par email

Idées reçues sur la langue des signes

Créé le 17/07/2019 Mis à jour le 22/06/2020

La langue des signes : une langue universelle ?
Un langage ? Une langue inventée par l'abbé de l'Épée ?...

De nombreuses idées reçues circulent sur les langues des signes. En cause, un manque d'information ou une idée répandue socialement.

Surdi Info fait le point sur les idées reçues sur les langues des signes et plus particulièrement sur la langue des signes française - LSF.

Article en langue des signes française

La langue des signes : un langage ?

La LSF est la langue des signes française.
C’est une langue à part entière qui possède un vocabulaire complexe et une syntaxe propre à sa dimension visuelle et spatiale.
Toute langue, dont la LSF, fait partie d’un système de communication plus global qu’est le langage.

Ce n’est qu’en 2005 que la LSF est reconnue comme une langue à part entière, dans la Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

La langue des signes : une copie de la langue française ?

La langue des signes possède une structure globale propre.

La syntaxe des langues des signes est intimement liée à la perception visuelle, puisque ces langues répondent à une logique visuelle et non auditive.
La grammaire de la langue des signes française n'est pas identique à celle du français. Ainsi, la place des mots dans la phrase n’est pas la même.
La langue des signes française, comme toutes les langues des signes, se sert d’un alphabet manuel (dactylologie) pour épeler certains mots de la langue française qui n'ont pas ou pas encore de traduction en signe : nom propres, nouvelles technologies...

Les langues des signes sont des langues complètes. Elles peuvent tout dire : les choses concrètes comme les choses abstraites, les nuances... On peut parler de philosophie en langue des signes, faire la poésie en langue des signes...

La langue des signes : une communication exclusivement manuelle ?

Les signes ne sont pas basés uniquement sur l’utilisation des mains.

Chaque signe comporte différents paramètres :
- 4 paramètres manuels : la configuration des mains, leur emplacement, leur orientation, leur mouvement
- 4 paramètres non manuels : la labiallisation, la posture du corps, le regard et l'expression du visage.

La disposition de ces signes, ainsi que la direction du regard, permettent de visualiser les relations (actif, passif…), le temps (signes tournés vers l’arrière pour le passé, vers l’avant pour le futur).

La langue des signes : une langue universelle ?

La langue des signes n’est pas universelle.

Comme toute langue, elle est différente selon les pays, la culture, elle présente des particularités selon les régions et évolue dans le temps.
Cependant si le vocabulaire diffère d’un pays à l’autre, la grammaire étant sensiblement la même, les échanges entre signeurs (personnes qui s'expriment en langue des signes) de pays différents en sont facilités.
Il existe bien une langue des signes internationale, le Gestuno, mais qui, comme l’Esperanto pour la langue parlée, est une langue construite. Ce n’est pas une langue naturelle, elle a été élaborée en intégrant des éléments de plusieurs langues des signes.

La langue des signes : une langue inventée ?

Les langues des signes ne sont pas des langues qui ont été « inventées ».

Comme toute langue, les langues des signes ont évolué avec le temps.  L’origine des langues des signes est aussi mystérieuse que celle des langues orales. Des témoignages attestent que, dès l’Antiquité, les Sourds ont développé cette langue entre eux.

L’Abbé de l’Epée n’est pas l’inventeur de la LSF mais il a contribué à promouvoir cette langue et l’éducation des jeunes sourds.

La langue des signes : la langue des sourds-muets ?

Le terme de « sourd-muet » est souvent utilisé pour désigner les personnes qui communiquent en langue des signes.

Toutes les personnes sourdes ne communiquent pas forcément en langue des signes. Elles peuvent également faire le choix de s'exprimer à l'oral.

Par définition, être muet signifie être privé de la parole ou être incapable de s’exprimer, ce qui n’est pas le cas des personnes sourdes. Les personnes sourdes possèdent un appareil phonatoire fonctionnel et une voix.

En savoir plus ?

Prise de position - Langue des Signes Française de la Fédération Nationale des Sourds de France

     Accueillir une personne sourde en entreprise fascicule de l'Institut national des jeunes sourds de Paris qui contient une partie "Quelques idées reçues sur la surdité"
     

Idées reçues, page de sensibilisation de l'organisme Signes et Formations

Non, la langue des signes n'est pas universelle article d'Assimil